1 988 Views

La repousse paradoxale est un problème de pilosité important de comprendre, avant de s’épiler à la cire, au rasoir et même avant de commencer l’épilation définitive au laser.  

Imaginez que vous ayez épilé les quelques poils que vous aviez sous le menton pour les femmes, ou sur les épaules pour les hommes et que quelques semaines plus tard vous découvriez de nombreux poils noirs sur la zone traitée, voire sur les zones adjacentes, là où vous n’aviez que du duvet, Aujourd’hui c’est une touffe de poils bien foncés et bien drus qui vient d’apparaitre, Là c’est le choc !

C’est ce que l’on appelle la repousse paradoxale : une apparition de poils durs et foncés, sur la zone traitée et également sur les périphéries de cette zone. Ce phénomène peut se produire avec les méthodes d’épilation traditionnelles comme avec l’épilation laser.

Nous recevons tous les jours des femmes et des hommes traumatisés de voir leur pilosité se propager.  Nous leur expliquons alors qu’il s’agit de repousses paradoxales.

Ce phénomène est assez fréquent, notamment après avoir stimulé une zone hormono-dépendante. Avant de s’épiler quelque soit la méthode il faut absolument savoir si la zone que vous allez traiter comporte des risques de repousse paradoxale.

Epiler une zone hormonale dépendante risque de stimuler la pilosité au niveau de cette zone !

Toutes les zones ne réagissent pas de la même manière à l’épilation. Certaines zones demandent des précotions, avant de vous lancer mieux vaut être informé.  Demander un avis éclairé à un professionnel (les centres laser médicaux, dermatologues, ou endocrinologues

Les facteurs favorisants les repousses paradoxales ;

– Prédisposition génétique.

– Dérèglements hormonaux, ou changement hormonal (grossesse, ménopause …)

– Syndrome des ovaires polykystiques.

– Prise de poids importante.

– L’usage d’une lampe flash ou une énergie de laser basse (IPL)

– Un mauvais système de refroidissement lors de la séance laser.

– Epilation des poils sentinelles (poil isolé)

– Epilation du duvet.  

– L’usage de crème dépigmentant (hydroquinone)

Chez Be.epil nous prenons toutes les précautions.

Mieux vaut prévenir que guérir !  Notre volonté est d’informer nos patients afin de les préserver de grandes déceptions. De nombreux centres peu scrupuleux ou mal informés sur les risques n’hésiteront pas à traiter des zones que vous pourriez regretter amèrement !

C’est pourquoi chez Be.epil une première consultation suivit d’une osculation est indispensable pour établir un diagnostic de votre pilosité

Vous souhaitez passer à l’épilation définitive ?

Vous êtes impatients de faire votre première séance ou vous avez déjà fait des séances dans d’autres centres et que vous souhaitez continuer vos soins chez Be.epil ? Nous prenons le temps de connaitre votre parcours.

Un questionnaire de santé général, et plus approfondi si les zones concernées demandent des précotions particulières.

Nous travaillons en étroite collaboration avec une équipe de médecins et endocrinologues une visite chez un de nos médecins spécialisés pourra être à envisager avant de commencer vos séances d’épilation laser.  

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter les repousses paradoxales ?

Nous déconseillons aux personnes très jeunes, en instabilité hormonale, d’épiler une zone hormono-dépendante.

Lorsque nous devons épiler ces zones sensibles, nous utilisons des énergies élevées associé à un système de refroidissement puissant. Chez Be.épil Nous sommes équipés  d’un Laser disposant deux 2 longueurs d’ondes (755 nm pour les peaux claires et 1064 nm pour les peaux mates et noires), associé à un système de refroidissement intense. Après la séance nous massons les périphéries de la zone avec de la glace pour stopper la radiation de la chaleur ce qui préserve le patient des risques de repousses paradoxales.  

Comment traiter la repousse paradoxale ?

L’épilation au laser reste la meilleure solution pour en finir avec les poils indésirables.

Première précaution :  choisir la longueur d’onde, en fonction de la couleur de la peau : 755 nm (Alexandrite) pour les peaux claires et 10664 nm (Yag) pour les peaux foncées.

Deuxième précaution :  le refroidissement la zone traitée et les zones avoisinantes permet de réduire les risques de repousse paradoxale

Troisième précaution : Le temps de pulse doit être le plus faible  de façon à délivrer l’énergie nécessaire à la destruction du follicule pileux dans un minimum de temps. Chez Be.épil notre laser permet d’utiliser des fluences très élevées couplées à un système de refroidissement intense pour des résultats optimaux.

Pour éliminer la repousse paradoxale, il faut au moins quatre séances espacées de quatre semaines en phase d’attaque, puis on arrête pendant six à huit semaines ; on constate alors que la repousse définitive a considérablement diminué ; elle sera éliminée en quelques séances plus espacées. Ces résultats sont donc très satisfaisants.

La repousse paradoxale ne devrait donc pas se produire si toutes les précautions sont prises avant, pendant et après l’épilation.

Le choix du centre d’épilation laser est très important : un bon diagnostic, un bon matériel et de bons praticiens sont une garantie contre ce phénomène de repousse paradoxale, trop peu connu mais hélas encore trop fréquent.

 A bientôt chez Be